Accueil > Actualités > Cinq avantages du statut LMNP

Cinq bonnes raisons d’adopter le statut LMNP pour son investissement locatif

Vous avez décidé de réaliser un investissement locatif, mais vous hésitez encore sur la façon de procéder ? Voici cinq bonnes raisons de choisir le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP).

 

Le statut LMNP, un sésame facile à obtenir

Le statut LMNP s’adresse aux propriétaires bailleurs qui proposent un bail meublé. Pour en bénéficier, les revenus locatifs issus de l’exploitation de vos logements meublés doivent être :

  • soit inférieurs à 23 000 euros par an ;
  • soit inférieurs aux revenus d’activités du foyer fiscal.

Pour exercer comme loueur en meublé non professionnel, il vous suffit de vous inscrire auprès du tribunal de commerce pour recevoir votre numéro SIRET. La démarche est gratuite et s’effectue auprès du greffe dont dépend l’habitation que vous louez.

Se constituer un patrimoine sans contraintes

Le statut LMNP est beaucoup moins exigeant que les lois Pinel ou Denormandie. Pour y accéder, il n’y a pas de contraintes liées à la localisation, aux ressources des locataires, au montant du loyer ou au type de bien.

Vous pouvez investir dans un appartement, une maison ou un mobile-home dans votre ville de prédilection, même si elle n’est pas d’une zone tendue. L’immobilier neuf et l’ancien sont éligibles.

Enfin, le statut LMNP n’est pas limité dans le temps. Vous en dépendez tant que remplissez les conditions de ressources.

Booster la rentabilité de son placement grâce à la location meublée

Pour être considérée comme un meublé, l’habitation doit comporter tous les éléments indispensables à la vie quotidienne de l’occupant. Literie, table, chaise, réfrigérateur, mais aussi luminaires, vaisselle ou rideaux…

Cette prestation représente une dépense supplémentaire, mais elle vous permet de fixer un loyer plus élevé. Selon les régions, à superficie et emplacement égal, un meublé se loue 10 à 30 % plus cher qu’un logement vide. Résultat, les investisseurs ayant opté pour le meublé dégagent une rentabilité brute moyenne de 6 à 8 % contre 4,7 à 6,6 % pour la location nue.

Autre atout : la forte demande, dans les centres-villes notamment, pour ce type de bail. Étudiants, salariés en mobilité et touristes cherchent de petites surfaces tout équipées dans lesquelles poser leurs valises. En choisissant avec soin votre emplacement, vous êtes assuré de toujours trouver un locataire.

Bénéficier d’une fiscalité avantageuse

Les loyers d’un meublé entrent dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Ils ouvrent droit à une fiscalité plus favorable que les recettes d’une location nue, à déclarer comme des revenus fonciers.

En LMNP, vous avez le choix entre deux régimes d’imposition :

  • le micro-BIC ;
  • le régime réel.

Le régime micro-BIC vous donne droit à un abattement de 50 % sur les loyers collectés.

Avec le régime réel, vous pouvez déduire les frais liés à l’exploitation du bien comme :

  • les charges de copropriétés ;
  • les taxes non récupérables auprès du locataire ;
  • l’assurance propriétaire non occupant et la garantie loyers impayés ;
  • les dépenses d’entretien ;
  • les travaux ;
  • l’amortissement du bien et du mobilier ;

Vous pouvez opter pour le micro-BIC tant que vos revenus locatifs ne dépassent pas 72 600 euros. Au-delà, vous passez obligatoirement au régime réel.

Cumuler l’abattement sur les revenus locatifs et la réduction d’impôts Censi-Bouvard

Le statut LMNP est cumulable avec le dispositif Censi-Bouvard. Ainsi, vous profitez à la fois de l’abattement et d’une réduction d’impôt équivalent à 11 % de la valeur du bien répartie sur 9 ans. En achetant dans le neuf, vous pouvez même récupérer le montant de la TVA.

Pour obtenir l’avantage fiscal Censi-Bouvard, vous devez investir dans :

  • une résidence services accueillant des étudiants, des retraités ou des personnes handicapées ;
  • un établissement social ou médico-social qui prend en charge des personnes âgées dépendantes ou des personnes handicapées ;
  • un établissement de soins de longue durée hébergeant des patients en perte d’autonomie ;
  • un logement destiné à l’accueil familial de résidents handicapés ou âgés.

Les programmes doivent être de l’immobilier neuf ou en vente en l’état de futur achèvement (VEFA). L’ancien est aussi concerné à condition que d’importants travaux de rénovation soient entrepris.

Newsletter immobilière
Recevez l’actualité de l'immobilier
Le champ est vide Merci de saisir une adresse valide

En remplissant ce formulaire, vous acceptez de recevoir des communications personnalisées de la part de ONEGESTION.

Si vous souhaitez vous désinscrire ou connaître le traitement de vos données, veuillez consulter notre politique de confidentialité

Qui sommes-nous ?

Groupe français indépendant, nous sommes acteur leader
du marché immobilier en Île-de-France